Romain Rousseaux Perin | Venezia
4247
post-template-default,single,single-post,postid-4247,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Venezia

Je reviens de quelques jours passés à Venise. 4 jours où j’ai pris le temps de me poser pour faire 2-3 aquarelles. Prendre le temps, parce que l’importance des choses à découvrir pour un premier voyage vous tiraille entre le choix de passer plus de temps à arpenter les rues pour voir toujours plus, ou bien de garder ce temps pour vous. Je n’ai jamais regretté d’avoir pris le temps pour une aquarelle. Je le regrette souvent lorsque je ne l’ai pas pris.

 

Le dessin, c’est une occasion de poser les yeux plus longtemps sur des détails que la photographie ne suffit pas à révéler. Le dessin des volets, la couleur des linges suspendus, le nombre de passants à l’heure, l’ambiance du quartier que vous ne pouvez percevoir pleinement en n’étant que de passage, le temps d’une minute.

R.

No Comments

Laisser un commentaire