Romain Rousseaux Perin | Jour 8 – Ryogoku, Akihabara
2412
post-template-default,single,single-post,postid-2412,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Jour 8 – Ryogoku, Akihabara

Hier soir, Olivier a mangé une pâtisserie japonaise vendue dans la plupart des convenience stores, une sorte de collage improbable entre un pancake et un croissant, collés avec de la chantilly : un pancake-croissant. La réflexion du jour portait donc sur ce petit-déjeuner. L’architecture au Japon, c’est un peu comme un pancake au croissant : un assemblage de plusieurs choses improbables qui forment un tout onctueux (pour la douceur de la chantilly) ou déplaisant, selon les goûts de chacun. En somme, cette petite introduction m’amène à confronter quelques photos prises aujourd’hui dans les quartiers de Ryogoku. Ces petites maisons semblent entrer en résistance avec une densité verticale presque irréversible.

Pendant que d’autres s’inscrivent dans le contexte de leur temps.

Parmi ces quelques références, on trouve entre autres un petit temple perdu dans un croisement d’infrastructures aux échelles dissemblables, un ensemble de 5 maisons issu certainement de la production d’un constructeur de maisons individuelles, et deux petites maisons intéressantes à regarder de plus près…

Cette balade s’est aujourd’hui terminée à Akihabara, le quartier des geeks à Tokyo, et de la folie japonaise.

ロマン

 

No Comments

Laisser un commentaire