Romain Rousseaux Perin | Jour 32 – Nijo Castle, Palais impérial, Gion et Higashiyama-ku
2790
post-template-default,single,single-post,postid-2790,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Jour 32 – Nijo Castle, Palais impérial, Gion et Higashiyama-ku

Je ne ferai que très peu de commentaires sur les photographies ci-dessous, qui résument chronologiquement ma journée. Tout est dans le titre. Les informations sur chacun de ces lieux sont facilement accessibles sur internet. Non pas qu’il n’y ait rien à dire mais parce que je tiens à insister sur une remarque que je me suis faite ce matin en me baladant dans les rues de Kyoto : la présence du ciel. Cette remarque n’a été que confortée dans la poursuite de mon périple. À Kyoto, les constructions doivent être légèrement plus basses qu’à Tokyo, les maisons plus grandes (très peu de “petites” maisons), certaines rues plus larges, les perspectives plus profondes (le centre de Kyoto est essentiellement organisé en quadrillage par des axes Est-Ouest et Nord-Sud. La périphérie s’en abstrait progressivement), ce qui participe à rendre le ciel plus présent, partout. La sobriété des façades tend aussi à moins focaliser le regard sur des enseignes lumineuses et publicités agressives. La vie semble plus calme, entre aspirations tokyoïtes (on retrouve çà et là quelques pachinkos ou bars à hôtesses) et réflexions spirituelles incarnées par les nombreux temples qui encadrent la ville.

Bref, c’est ce que je retiendrai de ma journée : le ciel… et l’horizon. Parce qu’entre les perspectives architecturales et le ciel se dessinent de façon quasi permanentes un horizon de montagnes et de forêts qui nous rappellent que la nature n’est jamais très loin.

 

ロマン

No Comments

Laisser un commentaire