Romain Rousseaux Perin | Jour 18 – Shintô, no ?
2555
post-template-default,single,single-post,postid-2555,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.1,popup-menu-fade,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive

Jour 18 – Shintô, no ?

J’ai rencontré aujourd’hui l’architecte Hideyuki Nakayama, avec qui j’ai pu parler de son projet phare : la O House de Kyoto. Des échanges très passionnants, qui viennent compléter les premiers entretiens menés depuis mon arrivée au Japon. Je sais maintenant pourquoi certaines voitures ont une forme très… “comprimée” ! On les reconnait essentiellement à leur forme certes… Mais aussi à leur plaque d’immatriculation, jaune. L’écartement des roues de ces voitures est moins important que les voitures conventionnelles. Le gouvernement japonais a mis en place une fiscalité privilégiée pour ces véhicules, ce qui encourage leur commercialisation et booste leur vente. Ces véhicules étant plus étroits, ils peuvent circuler dans de petites ruelles dans lesquelles certaines voitures ne peuvent pas s’engager. Ceci explique cela.

Tellement d’autres choses ont été abordées, je ne pourrai pas tout dire ici. Ce sera dans ma thèse ! Ce qui n’y sera pas, ce sont sans doute des expériences en dehors des sentiers tracés par mes recherches, comme le festival shintô qui se déroule en ce moment dans mon quartier. Une parade haute en couleur, en cri, en danse, en joie !

Les Occidentaux ne passant pas inaperçu, je me suis fait happer par un japonais, heureux de me faire essayer sa grande et (très) lourde structure monumentale, une sorte de totem avec des tentacules en mouvement autour. J’en ai perdu le nom, si quelqu’un pouvait m’aider… ? Je n’ai pas connu telle scène populaire de partage et de fête depuis longtemps. Encore moins vu de l’intérieur. Je m’en vais dormir, rempli d’une paix intérieure que je n’aurais pas pensé trouver ici.

ロマン

No Comments

Laisser un commentaire